Interessé?

Souhaitez vous avoir accès aux actualités, information de base et réglementation sectorielles en matière de droit du travail, droit de la sécurité sociale et fiscalité salariale?




Coronavirus COVID-19 : comment sont traitées fiscalement les allocations du congé parental corona ?

Actualités - 10/09/2020
-
Auteur(s): 
Bernard Mariscal


Le congé parental corona a pour but d’aider les travailleurs à concilier leur travail avec le temps nécessaire pour s’occuper de leur(s) enfant(s), pendant la crise du coronavirus. Ce nouveau congé parental cohabite avec le congé parental ordinaire qui existe déjà. La nouvelle formule prévoit des conditions d’accès plus souples que le congé parental ordinaire, une allocation plus élevée et une procédure de demande rapide.
Les conditions et champ d’application effectifs relatifs au congé parental corona sont fixés par les règles sociales et du droit du travail.

Le congé parental corona a été prolongé jusqu’au 30 septembre 2020.

Sur le plan fiscal, les allocations d’interruption majorées, qu’un travailleur reçoit lors d’un congé parental corona, sont traitées comme des revenus de remplacement. Leur traitement est identique à celui des allocations d'interruption que le travailleur reçoit lors d’un congé parental ordinaire:
  • comme il s’agit d’allocations en réparation d’une perte temporaire de rémunération, la taxation se fait aux taux progressifs avec application d’une réduction d’impôt;
  • en ce qui concerne le précompte professionnel, s’agissant d’un congé parental (congé thématique), le taux de 17,15% est applicable dans tous les cas (réduction à mi-temps ou d’1/5). Pour les interruptions complètes (pour les parents isolés ou avec un enfant handicapé), le taux est de 10,13%.


Source:  avis du SPF finances du 7 septembre 2020